• Cabot Caboche - éducation canine

Vous avez dit comportement "opérant" ?

Dernière mise à jour : 9 mai

Ce mot tout droit sortit du jargon de l'éducation canine ne signifie sûrement pas grand chose pour la plupart des propriétaires de chiens... Il incarne cependant une des notions les plus importantes dans les mécanismes d'apprentissage. Je vais tenter de l'expliquer.


Définition


Opérant positif : qui produit un effet positif

Opérant négatif : qui produit un effet négatif

Non-opérant : qui ne produit pas d'effet


Ainsi on appelle un comportement opérant, un comportement qui produit un effet pour le chien.


Par exemple si "poser la patte sur le genoux d'un humain" déclenche une caresse, le comportement "poser la patte sur le genoux d'un humain" est opérant car il produit un effet pour le chien (ici positif).


En quoi cette notion est utile dans l'éducation de mon chien ?


Parce que le chien construit la plupart de ses comportements sur cette notion (avec plus ou moins de maladresses pour certains on se l'accorde !).


Pour lui un comportement lui permet soit d'obtenir :

  • ce qu'il veut (auquel cas il le valide et le reproduira)

  • rien du tout (auquel cas il l'invalide et ne le reproduira pas)

  • l'inverse de ce qu'il veut (auquel cas il l'invalide et ne le reproduira pas)


Par exemple, interpeler un autre chien pour jouer peut déclencher une session de jeu (opérant positif), de l'ignorance (non-opérant) ou une réprimande de la part du chien (opérant négatif).


Comme l'utiliser en éducation canine ?


Lorsqu'un chien a un comportement qui ne convient pas :

  1. Il faut déterminer ce que le chien veut obtenir avec ce comportement

  2. L'inviter à opter pour un autre comportement en rendant le premier comportement inopérant ou négativement opérant.

  3. Laisser le chien proposer d'autres comportements (et bien l'observer !)

  4. Lui donner accès à ce qu'il souhaite au moment où il propose un comportement correct (c'est ici qu'il ne faut pas se louper !).


L'exemple avec le chien qui arrache la balle des mains...


État #1 : arracher la balle est positivement opérant pour le chien

Je veux obtenir la balle que mon maître a dans les mains.

Le chemin le plus court pour l'obtenir est de la prendre ! Donc je saute sur mon maître pour lui voler la balle des mains.

Bonheur ! J'arrive à attraper la balle !

Cette stratégie fonctionne (elle est positivement opérante pour moi)

La prochaine fois que je veux la balle, je n'ai qu'à recommencer à sauter sur mon maître et à l’attraper pour l'obtenir.


État #2 : arracher la balle est non-opérant pour le chien

Je veux obtenir la balle que mon maître a dans les mains.

Le chemin le plus court pour l'obtenir est de la prendre, donc je saute sur mon maître pour lui voler la balle des mains.

Je ne saute pas assez haut pour l'obtenir

Cette stratégie de sauter pour voler la balle ne fonctionne pas (elle est non opérante pour moi puisqu'elle ne m'en donne pas l'accès)

La prochaine fois, je vais donc imaginer et proposer un autre comportement pour obtenir la balle.


État #3 : arracher la balle est opérant négativement pour le chien

Je veux obtenir la balle que mon maître a dans les mains.

Le chemin le plus court pour l'obtenir est de la prendre, donc je saute sur mon maître pour lui voler la balle des mains.

Malheur ! La balle disparaît (le maître range la balle) et le jeu est stoppé !

Cette stratégie de voler la balle ne fonctionne pas (elle est négativement opérante pour moi puisqu'elle fait disparaître la balle)

La prochaine fois, je vais donc imaginer et proposer un autre comportement pour obtenir la balle.


État #4 : rester calme les 4 pattes au sol est positivement opérant pour le chien

Je veux obtenir la balle que mon maître a dans les mains.

Le chemin le plus court pour l'obtenir est de la prendre, mais à chaque fois que je fais ça, la balle disparaît et le jeu s'arrête.

Je patiente un peu calmement, les 4 pattes au sol

Mon maître me donne accès à la balle et joue avec moi !

La stratégie d'attendre calmement les 4 pattes au sol fonctionne (elle est positivement opérante pour moi puisqu'elle me donne accès à ce que je veux !)

La prochaine fois que je veux la balle, je n'ai qu'à recommencer et patienter pour que mon maître me donne accès à la balle.


Si cet exemple est un peu caricatural, il permet cependant d'expliquer un des principal mécanisme du fonctionnement du chien. Aussi, pour réussir dans ce type d'approche il faut :

  • avoir une idée précise du comportement que l'on souhaite remplacer ("arracher la balle des mains").

  • savoir par quel comportement on souhaite le remplacer ("attendre que la balle lui soit proposée les 4 pattes au sol" ce qui est différent de "ne plus arracher la balle des mains" !).

  • déterminer avec précision ce que le chien cherche à obtenir (la balle et le jeu)

  • savoir comment sanctionner (en rangeant la balle et en stoppant le jeu) en rendant le "mauvais" comportement négativement opérant

  • sanctionner au bon moment (dès que/à chaque fois que le chien propose le mauvais comportement)

  • savoir comment récompenser (en donnant accès à la balle et en déclenchant le jeu) en rendant le "bon" comportement positivement opérant.

  • récompenser au bon moment (dès que/à chaque fois que le chien propose le bon comportement).




NB : cet article est volontairement simplifié. Même si l'exemple utilisé est tiré d'une situation réelle traité avec un de mes élèves, il n'a pas pour vocation d'apporter un "protocole" précis. L'objectif de créer un support pour expliquer un mode de fonctionnement essentiel du chien.

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout