• Cabot Caboche - éducation canine

Le métier d'éducateur canin #1 : quelles formations ?

Le chemin avant de devenir un éducateur canin performant et compétent est long. Bien que sous-estimée, la question de la formation est centrale. Jetons un œil aux différents cursus ainsi qu'aux obligations légales nécessaires pour exercer...


Avant-propos


Aujourd'hui n'importe qui peut devenir éducateur canin. C'est très peu réglementé. Pour pouvoir exercer en tant que tel la loi exige seulement :

  • la détention de l'ACACED Chiens (habilitation précédée de 14h de formation théorique sur des sujets généraux traitant des chiens, évaluée en QCM).

  • une existance juridique (association, micro-entreprise, EIRL, SARL...)

  • la déclaration de son activité à la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations)

De la même manière, la loi n'exige aucune formation particulière pour se déclarer "Éducateur canin - comportementaliste" et les centres de formation ne sont absolument pas réglementés : n'importe qu'elle structure (juridiquement habilitée à le faire) peut former des éducateurs canins comportementalistes.


Cette non obligation de formation interroge beaucoup le monde de l'éducation canine. Aussi, si vous êtes en passe de créer votre entreprise en tant qu'éducateur, je vous conseille vivement de vous former solidement et régulièrement auprès de centres de formation sérieux avant d'exercer.


Deux types de formations possible


Il y a seulement deux "cursus" pour se former au métier d'éducateur canin : le public et le privé.


La formation publique, via le Brevet Professionnel (BP) Éducateur canin.

C'est une formation reconnue par l'état qui dure en général 2 ans. Elle peut se faire en formation continue ou en apprentissage (pour les personnes ayant entre 16 et 25 ans). On peut y accéder après un CAP, un diplôme de niveau V ou un niveau de fin de seconde. Le Brevet Professionnel offre un niveau de Bac. Il est finançable via votre compte de formation.


Le BP Éducateur canin est la seule formation officiellement reconnue par l'état. Cela signifie que ce diplôme a une valeur "aux yeux de l'état". Elle n'est pas pour autant obligatoire pour exercer.


Les formation privées

Il existe un très grand nombre de centres de formation privés. Certaines sont très qualitatives. D'autres sont catastrophiques. Rappelez-vous : ces structures ne sont pas du tout réglementées. Certaines proposent seulement des cours à distance (100% théorique) tandis que d'autres mêlent de la théorie et de la pratique. Seulement certaines peuvent être financées par des fonds de formations.


Le diplôme obtenu par l'intermédiaire de ces centres de formation n'est jamais reconnu par l'état mais cela ne signifie pas pour autant qu'elles sont médiocres. Certaines sont excellentes.


Je souhaite devenir éducateur canin, par où je commence ?


1) Prenez un chien si vous n'en avez pas. Si vous en avez un, prenez des cours. D'une part pour bien cerner les enjeux d'éduquer son chien et d'autre part pour commencer à apprendre.


2) Rencontrez les gens qui "font du chien": contactez celles et ceux qui pratiquent des disciplines (recherche utilitaire, mordant, troupeau, agility, beauté, disc-dog, dog-dancing...). Faites-en avec votre chien. Rencontrez des éducateurs déjà installés et prenez des cours. Faites de stages. Vous pouvez aussi vous inscrire en club canin pour voir comment ça marche... L'objectif ? Mettre un sérieux pied dans le monde du chien. Cela vous permettra de vous constituer une "culture canine" et d'identifier différentes façons de l'appréhender. Et comme dit mon formateur : "L'important c'est la flamme". Sans flamme on n'est pas bon. Explorer ainsi cet univers vous permettra de sentir si ce métier est fait pour vous. Si c'est le cas, vous augmentez considérablement vos chances d'être bon.


3) Ces pérégrinations vous offrirons de bonnes bases pour choisir vos formations. Bien que ce ne soit pas obligatoire, c'est nécessaire. Indispensable même. Vous ne pourrez pas être un éducateur sécure et compétent si vous n'avez pas préalablement appris auprès de professionnels chevronnés. Avec cette exploration, vous saurez mieux définir ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas. Vous découvrirez aussi vos points forts et vos points faibles. Tout ça vous aidera à savoir auprès de quels centres de formation vous engager.


4) Prévoyez dès à présent de continuez à vous former tout au long de votre vie d'éducateur.


Comment je choisis mes formations ?


  • Ne vous contentez pas d'une formation à distance. Vous ne serez pas bon si vous ne touchez pas de chien. Une formation à distance peut-être intéressante mais seulement en complément d'une expérience de terrain.

  • Sélectionnez des formateurs professionnels qui ont une expérience de terrain et qui ont pratiqué en tant qu'éducateur canin. En effet, le métier d'éducateur canin ce n'est pas seulement travailler un chien. C'est travailler avec un chien et l'humain qui l'accompagne. Un professionnel qui n'a pas été au contact avec une clientèle d'éducation canine ne saura pas vous enseigner comment gérer cette partie du métier, qui est pourtant primordiale.

  • Renseignez-vous sur le programme de formation. Idéalement la formation doit-être suffisamment longue (plusieurs semaines), comprendre une partie théorique pertinente, complexe et globale (vous devez pouvoir approcher le monde du chien de manière la plus holistique possible et aborder moultes sujets) et comporter beaucoup de pratique encadrée.

  • Vérifiez le temps consacré à la pratique. Ce temps de pratique doit être conséquent et vous faire travailler sur de vrais chiens (autres que les vôtres). Vous devez interagir avec de vrais propriétaires de chiens, ces maîtres et ces chiens doivent avoir de vraies problématiques et des problématiques différentes. Vous devrez travailler sur des terrains et environnements variés (sur terrain, dans des maisons, en ville, en campagne...).

  • Demandez le quota de réussite par session de formation. S'il est élevé, passez votre chemin. On ne devient pas éducateur canin comme on passe le bac. En tant que professionnel de l'éducation canine vous aurez de grandes responsabilités. Un centre de formation qui délivre des "diplômes" à toutes celles et ceux qui s'inscrivent, ne peut être un centre de formation sérieux.

  • Le prix ne doit pas être votre premier critère de sélection. Privilégiez les critères énoncés ci-dessus avant de regarder le prix. Ne choisissez pas une formation seulement parce qu’elle est financée par votre fond de formation. De la même manière, ne pensez pas que parce qu'elle est chère, une formation est forcément qualitative. J'ai vu des formations à distances (financée par des aides publiques) d'une valeur de 5000€ bien moins pertinentes qu'une formation de terrain en présentiel d'une valeur de 2500€. Si vous souhaitez être à la hauteur des enjeux de cette profession, choisissez un parcours qui vous donnera les armes pour l'être. D'autant que si c'est le cas, vu le marché actuel de l'éducation canine, vous ne manquerez pas de clientèle...


Les enjeux du métier d'éducateur canin


Enfin, éduquer (et apprendre à apprendre à éduquer) correctement un chien c'est mettre toutes les chances du côté du chien. C'est permettre à ses propriétaires de le comprendre et de répondre correctement à ses besoins. C'est permettre à ses propriétaires de communiquer avec lui et de lui expliquer comment ça marche dans le monde des humains.


L'enjeu est grand. Car un chien dont les besoins sont respectés et qui sait comment évoluer au pays des bipèdes est un chien tranquille, serein et bien dans ses pattes... et donc un chien sans problèmes.


Et qui dit sans problèmes dit sans maltraitance, sans danger, sans abandon, sans euthanasie. C'est pour ces 4 raisons qu'il est essentiel que chacun et chacune d'entre nous s'applique à créer une communauté de professionnels du chien compétente.






40 vues0 commentaire