• Cabot Caboche - éducation canine

Les besoins d'activité de mon chien

La question des besoins du chien est centrale en éducation canine. Nous avons de nombreux "angles morts" à ce sujet, or, la réponse à ces besoins est souvent un des premiers leviers à activer pour améliorer ses comportements...


Avant-propos


Il y a de nombreuses façons d'aborder la questions des besoins. Dans cet article je vais me centrer sur l'approche du vétérinaire comportementaliste Joël Dehasse qui propose une "formule d'activité". Il ne s'agit pas d'une vérité générale à appliquer à la lettre, mais cette approche propose une représentation concrète des besoins d'activité de nos chiens et offre un repère pragmatiques aux propriétaires.


Les différents besoins d'activité


Le docteur Dehasse détermine le besoin d'activité générale (Ag) par le somme de 11 besoins d'activité qui sont :

  • l'activité de sécurisation (Asec)

  • l'activité alimentaire (Aali)

  • l'activité de chasse (Ach)

  • l'activité sexuelle (Asex)

  • l'activité sociale (Asoc)

  • l'activité agressive (Aag)

  • l'activité locomotrice (Al)

  • l'activité vocale (Av)

  • l'activité masticatoire (Am)

  • l'activité de jeu (Aj)

  • l'activité intellectuelle (Ai)


Ce qui donne : Ag = Asec + Aali + Ach + Asex + Asoc + Aag + Al + Av + Am +Aj + Ai


Le docteur Dehasse a ensuite imaginé une formule simplifiée. L'hypothèse : "Tous les chiens de famille n'ont pas l'occasion de chasser. La plupart n'ont plus besoin de se sécuriser. Un grand nombre est stérilisé et n'a plus, ou quasi plus, d'activité sexuelle. Leurs activités sociales se réduisent à jouer avec leurs propriétaires et parfois avec un autre chien." (Mon chien est heureux, Joël Dehasse - 2009 - p37).


Ce qui donne Ag = Aa + Al + Av + Am + Aj + Ai


Hypothèses

  • Le besoin moyen d'activité pour un chien est de 5h

  • La pondération des besoins : chaque besoin n'a pas la même valeur. L'activité intellectuelle sera plus "fatigante" que l'activité locomotrice. (J.Dehasse hypothèse que l'activité intellectuelle est 10x plus fatigante que l'activité locomotrice)

  • L'activité générale est stable : elle varie peu d'un jour à l'autre

  • La complémentarité des besoins d'activité : 4h de promenade en libre se complètent avec une heure de mastication

  • Certaines pratiques sustentent plusieurs besoins d'activités : en balade ou randonnée un chien va à la fois vivre son activité locomotrice, mais aussi utiliser son flair pour pister une bête (activité cognitive) et nourrir ainsi son besoin d'activité intellectuelle.

Précisions

  • Chaque chien a un besoin d'activité différent : certains chiens seront équilibrés avec 2h, d'autres auront besoin de 10h.

  • La liste des besoins ci-dessus ne parle pas des besoins spécifiques à certaines races : certains border auront besoin de "troupeauter", de setter de "chasser", de golden de "nager", des Husky de "tracter".... Besoins à considérer en plus/en complément de ceux évoqués plus haut.

  • La réponse aux besoins d'activité est rarement une solution à elle toute seule aux problématiques.

  • Plus qu'un calcul ou qu'un moyenne, l'observation du comportement du chien, donne une indication précieuse sur leur besoin d'activité.


Exemple de calcul


Je balade mon chien en liberté (2h), mon petit cousin joue à la balle avec lui (15min), je lui fait un jeu de piste pour lui donner sa gamelle dans un tapis de fouille (5min de piste et 15min de fouille), je lui offre une rotule de veau à mastiquer (1h), il a aboyé 15min tout au long de la journée.


Ag = Al (120') + Aj (15') + Ai (20*10 = 200) + Am (60') + Av (15') = 410' d'activité soit env. 7h.



Que faire de cette formule ?


(Rappel : Il ne s'agit pas d'une science exacte, certaines hypothèses sont facilement contestables, chaque chien est différent et ce n'est pas une recette miracle.)


CEPENDANT, elle a le mérite de vous permettre de vous proposer une grille de lecture de ce dont votre chien a besoin pour être plus heureux, de vous offrir un repère et d'être un des outils concrets à utiliser pour comprendre votre chien.


  1. Observez votre chien, ses besoins sont-ils satisfaits ? Est-il tranquille, apaisé, serein, capable de se poser, se concentrer, d'apprendre et d'obéir ? Ou à l'inverse : est-il excité, toujours en mouvement, "toqué", destructeur, fugueur, difficilement statique...?

  2. Découvrez la formule et tentez des premiers calculs : combien de temps d'activité proposons-nous à notre chien en semaine ? En week-end ? Comment augmenter ? Comment harmoniser ?

  3. Tentez de lui proposer des activités créatives qui vont dans le sens de la satisfaction de ses besoins : comment rendre la vie de mon chien plus intéressante pour lui ? Qu'est-ce que la recherche alimentaire ? Comment rendre nos balades plus stimulantes ? Quelles activités de loisir lui correspondant puis-je pratiquer avec mon chien (chasse, troupeau, canicross...) ? Comment faire pour le stimuler intellectuellement ?

S'engager avec un éducateur canin pourra vous aider à affiner ce travail. Il vous aidera à mieux lire (et donc comprendre) votre acolyte. Ensemble vous serez en mesure de mieux cerner cette question des besoins et d'apporter des solutions créatives et stimulante pour votre binôme.


Source : Mon chien est heureux, Joël Dehasse, 2009





34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout